Home > Actualités > FERME OUVERTE : Défendons les élevages de porc plein air !
Partager sur :
ELEVAGE PAYSAN
04.11.2019

FERME OUVERTE : Défendons les élevages de porc plein air !

04.11.2019 - Domaine des Agriolles, La Boissière.
Sous la menace de l’épidémie de Peste Porcine, présente à la frontière Belge depuis 2018, la France a adopté des mesures préventives de Biosécurité. Malgré le travail de négociation (et des premières victoires) de la Confédération paysanne pour que tous les modes d'élevages soient pris en compte, force est de constater que les textes demeurent inadaptés à la diversité de l'élevage et de la production porcine.

Pour allerter sur la menace qui pèse sur les élevages de porcs plein air, la Confédération paysanne vous donne rendez-vous Mardi 19 novembre à 10h à la Ferme des Agriolles

Mas d'Alhen, 34150 La Boissière (entre Montpellier et Gignac ; accès facile par l'A75) - PLAN ICI  et lien covoiturage

Affiche, Invitation (et programme), Dossier de presse en téléchargement ci-dessous

Objectifs :

  • Illustrer sur le terrain les nouvelles contraintes règlementaires qui menacent les élevages de porc plein air
  • Donner la parole aux éleveur-ses dont les pratiques garantissent le bien-être animal, la qualité des produits et le respect de l'environnement
  • Vous donner l'occasion de manifester votre soutien pour peser ensemble et défendre l'élevage paysan !

 

Au programme : une matinée (10h-13h) de visite de la ferme, d'échanges, de prises de parole, cloturée par un apéro paysan, offert par la Confédération paysanne.

Pour le moment les instructions techniques publiées suite à l'arrêté du 16 octobre 2018 ne prévoient pas d'alternative au grillage fixe pour les élevages plein-air. La seule option est de séparer les mâles et les femelles pubères, ou de les stériliser. Il s'agit de mesures totalement inadaptées à la particularité des élevages porcins de plein air en rotation parcellaire, extensifs ou présents dans des zones difficiles.
Comment planter des clôtures fixes d'1m30 sur des terrains montagneux, calcaires et pour des exploitations de plusieurs dizaines d'hectares ? Ce sera proprement infaisable. Quant au coût d'un tel équipement, nombre d'éleveur.ses ne seront pas en mesure de l'assumer.

Aux clôtures, s'ajoutent les zonages et autres aménagements à mettre en place pour "protéger" les zones d'élevage ; ils constituent autant de contraintes lourdes et dont l'efficacité reste à prouver... contraintes qui pèseront sur les paysan.nes, autant que sur le public accueilli quotidiennement sur nos fermes ! Quelle image du métier, de l'élevage en général ? Comment conserver la confiance de la population avec des zones d'élevages "sécurisées", des charlottes et des surchaussures, des contacts avec les animaux uniquement sous surveillance et après des mises en garde règlementaires !

Ces nouvelles obligations, qui concerneront tous les élevages professionnels dès lors qu'un seul cochon sera commercialisé, doivent entrer en vigueur en 2021. Cette échéance doit nous laisser le temps de retravailler en vue d'aboutir à des mesures de biosécurité adaptées à la diversité de l'élevage et de la production porcine. Il en va de la survie et de l'existence de ces éleveur.ses sur notre territoire. Éleveurs et éleveuses qui ont fait le choix de productions extensives adaptées à leur milieu, aux attentes sociétales et en plein accord avec le besoin de transition et de relocalisation de l'agriculture.


En téléchargement :

    Invitation ferme ouverte 19 nov 2019 - flyer
    Ferme ouverte 19 nov 2019 - affiche
    Dossier de presse biosécurité sur les élevages de porcs plein air
Crédits photos : Dominique Soullier
RÉSEAU PAYSAN
CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Hérault
Tous Droits Réservés Confédération Paysanne de l'Hérault
Hameau du Coulet, 34520 Saint Maurice de Navacelles / confherault1@orange.fr / 06 81 18 98 67