Home > Actualités > Gel : des aides insuffisantes, sources d’inégalités et opaques
Partager sur :
VITICULTURE
22.04.2021

Gel : des aides insuffisantes, sources d’inégalités et opaques

10.04.2021 - Saint Pargoire.

Dégâts causés par la gel, début avril 2021

Une réunion organisée hier par le Ministre de l'Agriculture a permis de préciser, en partie, le détail du fonds d'un milliard d'euros annoncé par le Premier ministre suite aux terribles épisodes de gel. Ces aides sont à la fois insuffisantes,sources d'inégalités et opaques.

Insuffisantes, d'abord, au regard de l'ampleur des dégâts catastrophiques immédiats et des conséquences à moyen et long termes qu'ils vont engendrer pour les paysannes et paysans impactés.

Insuffisantes aussi car ces aides doivent être abondées non pas par la seule solidarité nationale mais aussi par tous les acteurs de l'amont comme de l'aval qui font des bénéfices sur la production des paysannes et paysans ! C'est le sens de notre proposition de fonds mutuel et solidaire déjà proposé au Ministre de l'agriculture. Ces événements climatiques répétés, qui ne sont pas isolés les uns des autres, témoignent de l'urgence climatique dans laquelle nous sommes. Il n'y a donc plus le temps d'attendre. C'est maintenant qu'il faut agir et pas dans 10 ans

Ces aides sont sources d'inégalités, car elles risquent de laisser de côté les paysan.nes ayant déjà subi des aléas lors des années précédentes (cas des calamités) et/ou permettant de dégager des revenus faibles (cas des exonérations sociales). L'accès à certaines aides sera par ailleurs plus complexe voire impossible pour les paysan.nes en fermage (cas du dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti), diversifiées ou minoritaires dans leur département (cas des calamités), ainsi qu'aux fermes indépendantes ne pouvant pas faire appel à une chambre d'agriculture ou à une coopérative pour rédiger leur dossier de demande (cas des aides à l'investissement obéissant à la règle du « 1er arrivé, 1er servi »). Or parmi les sinistré.es figurent déjà de nombreux oubliés de la PAC**.

Quant au choix récurrent d'exonération de cotisations sociales, il serait plus juste d'aider les paysannes et paysans à les payer plutôt que de risquer de grever les comptes de la MSA** et de fragiliser la protection sociale des paysannes et paysans.

Enfin, la Confédération paysanne s'inquiète de l'opacité de la distribution de certaines aides, en particulier les enveloppes gérées par chaque préfet de département, avec l'appui des chambres d'agriculture. 

Beaucoup de paysannes et paysans, quelque soit leur secteur de production, sont à la limite de la survie. La Confédération paysanne rappelle donc avec force que leur première assurance ce sont des prix rémunérateurs.


En téléchargement :

    Gestion des risques climatiques, nos positions
À TÉLÉCHARGER
RÉSEAU PAYSAN
CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Hérault
Tous Droits Réservés Confédération Paysanne de l'Hérault
Hameau du Coulet, 34520 Saint Maurice de Navacelles / confherault1@orange.fr / 06 81 18 98 67