Home > Campagnes solidaires > n° 377 - novembre 2021
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 377 - novembre 2021
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Prendre soin des valeurs qui nous unissent

Il y a parfois des moments de l'existence où une lumière s'allume dans notre cerveau et l'on crie « Eurêka » ! Personnellement, j'ai connu ce moment quand le patron des patrons de l'époque (1998-2005), le baron Ernest -Antoine Seillière a répondu à un journaliste qui l'interrogeait sur les acquis sociaux : « Mais, monsieur, les acquis sociaux ne sont jamais acquis ! » La compréhension précédant l'action, depuis ce jour, mon engagement dans le syndicat est monté d'un cran.
Pourquoi donc prendre soin des valeurs qui nous unissent ?
De la justice : parce que si l'on ne se bat pas pour elle, c'est l'injustice qui s'installe et l'égalité qui recule.
De la dignité des personnes : car si on ne la soutient pas, c'est l'humiliation qui s'installe et la dignité qui recule.
De la solidarité : car si l'on ne se bat pas pour elle, l'isolement s'installe et la solidarité recule.
De la liberté : car si on ne s'engage pas pour elle, l'arbitraire s'installe et la liberté recule aussi.
Dans le dossier des bassines, dans le Poitou, où l'eau est confisquée au profit de quelques uns, c'est l'injustice qui nous insupporte et nous combattons ces projets mangeurs de terres, construits au prétexte de l'adaptation au dérèglement climatique.
Quand nous voyons dans notre pays des étudiant·es ou des précaires faire des centaines de mètres de queue pour manger, c'est  la dignité des personnes qui est en jeu et nous répondons « sécurité sociale de l'alimentation » et alimentation de qualité pour tou·tes.
Quand une politique agricole arrose là ou c'est déjà mouillé et exclut les petites fermes, cela va à l'encontre de la solidarité.
Et quand ce gouvernement, sous prétexte de nous protéger d'un virus, détricote nos libertés, nous nous  battons aussi.
Etre spectateur du monde qui change ? Très peu pour nous !
Nous tiendrons debout et éveillés face aux voleurs de valeurs, toujours prêt·es a utiliser la peinture verte sur leurs projets bien loin de l'agriculture paysanne.

Vincent Delmas,
paysan dans la Drôme,
secrétaire national

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Hérault
Tous Droits Réservés Confédération Paysanne de l'Hérault
Hameau du Coulet, 34520 Saint Maurice de Navacelles / confherault1@orange.fr / 06 81 18 98 67