Home > Mobilisations > Contre le photovoltaïque au sol
Partager sur :

MOBILISATIONS

Contre le photovoltaïque au sol

Après presque deux ans de silence, la com d'Arkolia revient en force, avec son projet solarzac bien "greenwashé". La Conf' appelle à manifester aux côtés de l'association Terres du Larzac, pour préserver les terres agricoles menacées par le projet.

 

 

 

Depuis le 15 novembre, la société Arkolia a lancé une nouvelle concertation "participative" autour de son projet Solarzac. L'association Terres du Larzac, terres de biodiversité, terres de paysans a décidé de ne pas participer aux différents ateliers.

Il en est de même pour la Confédération paysanne de l'Hérault, qui dénonce l'accaparement de ces 200ha de terres à vocation agricole et le développement industriel du photovoltaïque au sol.

Toujours mobilisés contre ce projet, la Conf'34 appelle à manifester aux côtés de l'association Terres du Larzac, lors de deux réunions :

le lundi 29 novembre à partir de 17h devant la mairie du Cros, où se tiendra l'unique permanence "en présentiel" du maître d'ouvrage, Arkolia

le jeudi 2 décembre à partir de 18h à la salle polyvalente du Bosc pour la réunion publique de clôture de la consultation Arkolia.

La terre n'est pas une marchandise ! Le solaire n'est pas un coup financier !
Stop à la colonisation industrielle !

CONTACTS :
      Dominique Voillaume, paysanne référente - 04.67.44.62.03
      Albane Lamy, animatrice syndicale - 06.81.18.98.67
 
EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET :
Solarzac, en 2019, c'était 400 ha de photovoltaïque au sol, au Sud du Larzac, dans l'Hérault, associé à une production de méthane. La lutte de la Confédération Paysanne, aux côtés du collectif citoyen Terres du Larzac, terres de biodiversité, terres de paysans, a permis de remettre en cause ce projet.
Mais il revient aujourd'hui, après avoir revu à la baisse son emprise foncière : seulement 200 ha ! Il associe maintenant aux panneaux solaires, un projet de production d'hydrogène et toute une communication sur la participation citoyenne et le grand retour du pastoralisme, sur ces terres utilisées actuellement par le GFA de Calmels pour une chasse privée.
 
La lutte doit continuer.
Les éleveurs voisins sont intéressés par l'agrandissement, même avec des panneaux, pour se partager le gâteau des terres de Calmels.
Les propriétaires du GFA espèrent multiplier par deux ou trois le prix de vente du domaine.
L'entreprise Arkolia, porteuse du projet, souhaite bénéficier des aides de l'État et de l'Europe, pour le photovoltaïque et la production d'hydrogène.
Certains élus minoritaires de la Communauté de commune cherchent à capter des taxes professionnelles.
Des propriétaires fonciers attendent que ce projet aboutisse, pour faire pareil.
Au final, des partenariats "gagnants-gagnants" ! Mais quand on multipliera ces projets industriels... quel impact sur l'environnement et la biodiversité ? Sur la production alimentaire, sur l'installation agricole, la transmission des fermes ?
 
Au delà de l'arrêt de notre course folle à la production énergétique,
la Confédération paysanne de l'Hérault demande un moratoire sur le photovoltaïque au sol et AUCUNE installation avant ses résultats.
 
Et nous nous opposons à ces projets gigantesques : pourquoi des méga centrales ? Du soleil, il y en a partout ; nous voulons produire et consommer local !
 
voir aussi le site de l'association Terres du Larzac : cliquer ici



CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Hérault
Tous Droits Réservés Confédération Paysanne de l'Hérault
Hameau du Coulet, 34520 Saint Maurice de Navacelles / confherault1@orange.fr / 06 81 18 98 67