Partager sur :

INSTALLATION : NOS POSITIONS

 

Augmenter le nombre d'installations : Suppression des critères restrictifs d'accès aux aides : le critère de surface minimum d'installation (SMI**) doit être supprimé pour être remplacé par celui de la viabilité économique, sociale et environnementale. La limite d'âge de 40 ans doit être modifiée pour prendre en compte l'évolution de la société (reconversions professionnelles...). Les aides doivent être plafonnées.

 

Reconnaissance de l'installation progressive : les porteurs de projets doivent accéder à la formation et à l'accompagnement (stage, tutorat…) à tous les niveaux du projet (avant et après l'installation). Le tutorat par des paysans installés des personnes en cours d'installation doit être encouragé, ainsi que les « espaces tests agricoles » qui permettent aux porteurs de projet d'expérimenter la pratique du métier.  

 

Une formation agricole adaptée : les programmes doivent être revus pour introduire la diversité des approches et la diffusion de pratiques pour plus d'autonomie.

 

Favoriser la transmission :

  • Il faut anticiper la transmission en accompagnant les cédants et en favorisant les rencontres avec les futurs paysans.
  • Les critères restrictifs pour accéder au stage de parrainage doivent être supprimés.
  • La Confédération paysanne est favorable aux moyens incitatifs pour encourager les cédants à transmettre leur exploitation : il faut notamment augmenter le montant des retraites car leur niveau actuel, trop faible, constitue un obstacle majeur.
  • Le dispositif des Déclarations d'intention de cesser l'activité agricole (Dicaa) doit être mieux utilisé.
  • Les exploitations intransmissibles doivent être « démembrées » en inventant de nouvelles formes sociétaires et d'installation collective.
  • Il faut sensibiliser les collectivités territoriales et remettre l'agriculture au cœur des politiques rurales et périurbaines.

 

Ca existe près de chez nous : Terracoopa

 
Terracoopa : un espace test coopératif dédié au maraîchage en agriculture biologique (http://minilien.fr/a0m43n)
Chaque porteur de projet a accès à une serre et 0,9 ha de terre. Il gére sa production en relation avec les autres paysans de Terracoopa, gère le matériel et commence la commercialisation de sa production. D'autres activités sont amenées à être accuellies sur le site (voir lien).
Les collectivités locales ont un rôle moteur par la mise à disposition du foncier (Agglo de Montpellier) et des subventions pour le fonctionnement (Conseil Général et Région). 
CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de l'Hérault -
06 81 18 98 67